Conseils

Taux de respiration normal pour un adolescent


Une fréquence respiratoire ou respiratoire est une mesure du nombre de respirations complètes prises en une minute. Une respiration complète est mesurée à la fin d'un cycle d'inspiration et d'expiration. Plusieurs facteurs ont une incidence sur le rythme respiratoire, notamment l'effort physique, la capacité pulmonaire et la santé respiratoire globale. Les taux respiratoires sont également affectés par l'âge, et la plage normale pour un adolescent est distincte de celle des enfants plus jeunes et des adultes plus âgés. Comprendre la portée d'une respiration normale chez les adolescents est essentiel pour identifier rapidement une respiration anormale pouvant être le signe d'un problème médical important.

Taux de respiration normal

Une fréquence respiratoire normale est mesurée au repos. Étant donné que la respiration peut être affectée par l'activité physique ou le stress, il est essentiel d'évaluer le nombre de respirations pendant que la personne est calme et détendue, afin de pouvoir évaluer avec précision un taux normal et normal. Pour les adolescents âgés de 12 à 18 ans, les taux de respiration normale varient de 12 à 20 respirations par minute. Une étude de 2011 publiée dans "The Lancet" a évalué 69 études ayant mesuré la fréquence respiratoire chez les enfants et les adolescents afin de déterminer des centiles et des intervalles plus précis pour une respiration normale. Les conclusions des chercheurs suggèrent une gamme plus large de taux normaux pour les adolescents, avec une limite inférieure de 10 respirations par minute et une limite supérieure de 25 respirations par minute. Leur étude met en lumière une gamme plus large de taux de respiration normale ainsi que la variabilité entre les techniques de mesure.

Respiration par Age

Les taux respiratoires diminuent progressivement avec l'âge. À mesure que la capacité pulmonaire augmente, la respiration devient plus efficace et le nombre de respirations par minute nécessaires pour le transfert d'oxygène est réduit. Les poumons développent également davantage d'alvéoles, les structures responsables du transfert de l'oxygène dans les poumons aux vaisseaux sanguins qui le transmettent aux tissus de l'ensemble du corps. Le rythme respiratoire du nourrisson peut atteindre 60 respirations par minute, alors qu'un adulte peut respirer moins de 10 fois par minute. On peut également s’attendre à ce que les adolescents présentent une diminution du rythme respiratoire à mesure qu’ils traversent la puberté. Par exemple, un adolescent qui respire 16 fois par minute à 13 ans ne respire que 13 fois par minute à 18 ans.

Mesurer la respiration

Les stratégies pour mesurer avec précision la respiration varient. L'American Academy of Pediatrics note que la respiration passe généralement de l'enfance à l'abdomen à l'essentiel de la poitrine, à l'adolescence. Compter le nombre de fois où l'abdomen monte et descend en une minute peut être une stratégie utile pour les nourrissons, mais les praticiens doivent mesurer les montées et les baisses de la poitrine pour les adolescents. Le mouvement peut être beaucoup moins prononcé et donc difficile à évaluer. Une autre considération est que la connaissance de la mesure peut avoir un impact sur la respiration normale. Compter les respirations alors que le sujet n'est pas au courant est également une stratégie. Pour déterminer la fréquence respiratoire d'un adolescent, comptez le nombre de respirations complètes qui se produisent en 30 secondes. Multipliez le nombre par deux pour le nombre de respirations par minute.

Respiration anormale

Les taux de respiration peuvent être en dehors des plages de respiration normales sans indiquer de problème. Par exemple, un adolescent peut respirer plus lentement pendant une relaxation profonde ou plus rapidement pendant un exercice. Une fréquence respiratoire au repos supérieure à la plage normale chez un adolescent peut indiquer une infection respiratoire ou une anxiété accrue; une respiration plus basse que la normale au repos est généralement révélatrice d'une maladie du système nerveux central. Les affections respiratoires sont généralement évaluées par le biais d'autres problèmes respiratoires, tels qu'une respiration superficielle, une respiration difficile, une douleur ou une difficulté à respirer. Tout signe de détresse respiratoire doit être immédiatement évalué et traité par un professionnel de la santé.