Conseils

Pack Vs. Poudre dans le snowboard


Les conditions de neige sont l’une des variables les plus importantes qui ont une incidence sur votre expérience d’embarquement. La texture et la consistance du sentier influencent votre capacité à maintenir votre vitesse, à couper les virages et à vous remettre des chutes. La neige poudreuse fraîche est généralement considérée comme la condition de neige la plus souhaitable pour la pratique du snowboard, mais même les conditions idéales nécessitent des ajustements de style de conduite. Le pack dur, bien que généralement moins souhaitable, présente certains avantages pour les coureurs intéressés par la conduite à grande vitesse.

Types de neige

La poudre est une neige fraîche et sèche qui crée une couche douce sur le sentier. La poudre crée une surface lisse et uniforme sur les sentiers que beaucoup de cyclistes préfèrent. Les chutes de neige naturelles et la neige artificielle peuvent toutes deux créer des conditions similaires à celles de la poudre, bien que quelques heures de circulation suffisent pour ramasser la poudre et réduire sa douceur et sa légèreté. La neige tassée peut être soit un sac mou ou dur. Le pack mou est de la neige comprimée par le trafic des coureurs ou des dameuses, mais elle n'est ni dure ni glacée. Le pack dur, cependant, est le résultat de plusieurs jours sans poudre fraîche. Le pack dur est solide et peut avoir une fine couche de glace sur le dessus.

Rouler sur de la poudre

La surface créée par la poudre est douce, lisse et uniforme. Pour les snowboards intermédiaires ou avancés, la surface lisse crée des conditions de conduite idéales. Les bords des planches ne se coincent pas dans les ornières, les plaques de glace ou les surfaces inégales. Au lieu de cela, les coureurs se sentent comme s'ils glissaient à la surface de la neige, ce qui ressemblait davantage au surf que au ski. La poudre a tendance à être plus profonde et plus légère que la neige compactée. La friction réduite favorise la vitesse, mais si vous ne maintenez pas une vitesse constante, vous risquez de vous enfoncer dans la surface enneigée. Pour les débutants, la profondeur de la neige peut être intimidante, mais des conditions plus douces impliquent également un rembourrage plus important pour les chutes, réduisant ainsi le risque de blessure. La poudre fraîche peut camoufler des obstacles ou des dangers tels que des cailloux, des bâtons ou de petits arbustes.

Monter sur le sac

La neige glacée est une condition de conduite typique sur la plupart des montagnes et des sentiers fréquentés par les skieurs ou les surfeurs des neiges. La neige tassée donne souvent lieu à des courses plus rapides nécessitant une plus grande adhérence des bords pour garder le contrôle sur les conditions glissantes. Certains débutants préfèrent la neige tassée, car le risque de chute est réduite et il est plus facile de la récupérer en cas de chute. Cependant, la neige compactée crée également une surface de roulement plus dure, ce qui rend les chutes plus douloureuses.

Choisir son trajet

La neige tassée peut être préférable pour les débutants car elle nécessite moins de force que la poudre. Le snowboard en poudre oblige les coureurs à se pencher en virage avec tout leur corps afin de créer suffisamment d’élan pour sillonner la neige plus profonde. Sur la neige tassée, des mouvements plus subtils, confinés principalement au bas du corps, suffisent pour provoquer des virages. La poudre nécessite également une vitesse constante et modérée; Les coureurs qui risquent de tomber peuvent avoir du mal à réinitialiser leur planche et à reprendre la piste. Un sac dur peut également créer des conditions de glace pouvant intimider les nouveaux coureurs et user les bords de la planche. Les motards confirmés préféreront sans doute les sorties plus faciles en neige poudreuse, mais si vous êtes intéressé par la course, optez pour le hard pack et une planche de freecarving conçue pour la vitesse et l’agilité.