Commentaires

L'étirement aide-t-il la circulation sanguine dans les muscles?


Par rapport à votre entraînement actuel, les étirements peuvent sembler un peu moins essentiels. Mais n'écrivez pas votre routine d'étirement si rapidement; Cette activité peut améliorer les performances sportives et réduire les risques de blessures. Pourtant, tous les tronçons ne sont pas créés égaux. Certaines techniques d'étirement augmentent le flux sanguin vers les muscles, tandis que d'autres limitent réellement le flux sanguin.

Les bases de l'étirement

Chaque tronçon est soit passif ou actif et statique ou dynamique. Comprendre ces termes et techniques peut aider à améliorer votre routine d’étirement. En étirement actif, vous détendez le muscle que vous souhaitez étirer tout en contractant le muscle opposé. En étirement passif, vous détendez le muscle que vous essayez d'étirer et utilisez une sangle, la gravité, un partenaire ou le poids de votre corps pour générer l'étirement. En étirement statique, vous maintenez un étirement pendant 10 à 30 secondes. En étirement dynamique, vous déplacez vos muscles et articulations ciblés selon une gamme de mouvements 10 à 12 fois de manière contrôlée et en douceur.

Limiter le flux sanguin

Bien que certaines formes d'étirement augmentent le flux sanguin vers vos muscles, ce n'est pas toujours vrai. Tenir un étirement statique pendant plus de cinq secondes peut diminuer le flux sanguin localisé vers le muscle, selon l'American Council on Exercise. En outre, l’étirement passif diminue la vitesse à laquelle le sang riche en oxygène circule dans votre quadriceps et votre gastrocnémien, l’un de vos muscles du mollet, selon une étude publiée dans «Advances in Experimental Medicine and Biology» en 2010.

Augmentation du flux sanguin

Pour augmenter votre circulation sanguine pendant l’étirement, effectuez une routine d’étirement dynamique. Cette forme d'étirement de faible intensité utilise des mouvements contrôlés pour augmenter progressivement votre fréquence cardiaque. Cela augmente le flux sanguin et la température corporelle tout en relâchant vos muscles et en améliorant l'amplitude de vos mouvements. Lors de la sélection d'étirements dynamiques, choisissez ceux qui sont spécifiques à un sport. Effectuer ces étirements pour un total de huit à 12 minutes. Commencez progressivement et augmentez l'intensité à mesure que vos muscles et votre température centrale se réchauffent.

Exemples d'étirements dynamiques

Lors d'un étirement dynamique, vous déplacez un muscle dans la position étirée de manière contrôlée et répétée. Ce type d'étirement est idéal comme échauffement pour toute activité. Les sauts d'obstacles, les fentes avant, les fentes latérales, les cercles des bras et les genoux hauts sont des exemples d'étirements dynamiques. Pour faire les genoux hauts, déplacez-vous sur le sol dans un mouvement lent mais courant, mais exagérez l'entraînement des genoux vers le haut à chaque marche.