Commentaires

La surface affecte-t-elle la vitesse de course d'une personne?


Vous pourriez rencontrer un certain nombre de surfaces au cours de vos courses quotidiennes. Si vous courez fréquemment sur des surfaces différentes, vous remarquerez peut-être que votre vitesse de course semble plus rapide sur certaines surfaces que sur d'autres. La surface de roulement que vous choisissez peut affecter votre vitesse de course, bien que quelques facteurs déterminent exactement l’effet de la surface sur votre vitesse.

Temps de contact au sol

Certaines surfaces ralentissent votre vitesse de course en augmentant le temps de contact avec le sol, ce qui signifie que vos pieds restent en contact avec le sol plus longtemps que sur d’autres surfaces. Les surfaces très malléables, telles que les plages de sable et les sols meubles, peuvent augmenter considérablement le temps de contact avec le sol, car elles se déforment lorsque vous entrez en contact avec elles. Votre corps ne peut pas se stabiliser et poursuit sa foulée tant que la surface n'est pas lisse. solide et stable à nouveau. Bien que les différences de temps de contact avec le sol puissent ne pas être perceptibles pendant votre course, ces petites différences peuvent avoir un impact important sur votre vitesse globale.

Absorption des chocs

Un facteur important dans l'impact d'une surface sur votre vitesse de course est la capacité de la surface à absorber le choc de vos foulées. Les surfaces qui absorbent une grande partie des chocs de votre foulée sont souvent plus douces et plus élastiques, tandis que les surfaces qui absorbent très peu les chocs sont dures et rigides. Les surfaces plus douces telles que l'herbe, le sable et les sols meubles vous ralentissent légèrement car elles s'adaptent mieux à vos pieds lorsque vous êtes en contact, tandis que des surfaces plus rigides telles que le béton et l'asphalte peuvent vous accélérer en permettant à votre force de vous propulser plus en avant. Les surfaces fermes sans être dures peuvent offrir un juste milieu entre les deux; ils sont suffisamment souples pour ne pas heurter vos articulations lorsque vous courez, mais ils sont suffisamment durs pour qu'une grande partie de votre force d'impact reste utilisée pour propulser votre foulée.

Texture

La texture d'une surface peut avoir un impact significatif sur la vitesse à laquelle vous pouvez la parcourir. Les surfaces offrant une meilleure adhérence, telles que le béton à texture rugueuse et les surfaces de piste de roulement synthétiques, vous permettent de stabiliser votre corps plus rapidement et vous fournissent un frottement suffisant pour effectuer votre prochaine foulée rapidement. Cela se traduit par un temps de contact au sol réduit et une vitesse de course globale plus rapide. Les surfaces plus lisses ou lisses telles que certains types de terre battue et de sols enneigés peuvent être plus difficiles à stabiliser votre corps, ce qui augmente le temps de contact avec le sol et vous ralentit.

Angle de surface

Les surfaces inclinées peuvent vous ralentir plus que les surfaces plates en fonction de l'angle spécifique et de la direction dans laquelle les angles de la surface. Lorsque vous courez sur une surface inclinée, votre corps doit travailler pour monter ou descendre la surface et pour maintenir votre technique de course à pied. Si vous courez sur une surface inclinée comme une colline, cela signifie que vos muscles travaillent plus fort et que votre vitesse de course ralentit. Le fait de descendre une surface inclinée procure l'effet inverse. vos muscles n'ont pas à travailler aussi fort, car la gravité et l'élan vous portent légèrement plus loin, ce qui accélère la vitesse de course. Plus l'angle de la surface est grand, plus cet effet sera important lors de la montée ou de la descente de la surface.

Taux de blessures

Certaines surfaces de roulement ayant un impact négatif sur votre vitesse peuvent également augmenter les risques de blessures. Les surfaces lisses ou qui se déforment facilement mettent plus de temps à se stabiliser, augmentant le risque de perdre l'équilibre et de glisser. Les surfaces inclinées peuvent également contribuer aux blessures en vous obligeant à surcharger vos muscles sans vous en rendre compte ou en vous obligeant à trébucher lorsque votre vitesse de course augmente plus vite que vous ne pouvez ajuster votre foulée pour compenser.