Commentaires

Quelle température est dangereux pour la course?


Lorsque vous vous entraînez pour une grande course ou que vous essayez simplement de rester sur votre entraînement, prendre une journée de congé peut être un coup dur. Cependant, il peut être une erreur lorsqu'il s'agit de s'entraîner correctement et de rester en sécurité par temps chaud. Faire une course fatigante lorsqu'il fait chaud à l'extérieur peut vous poser de graves problèmes de santé. Vérifiez donc la température, le niveau d'humidité et votre niveau de confort avant de vous rendre à l'extérieur pour faire du jogging.

Problèmes de température

Le problème avec la chaleur est que cela interrompt le processus de refroidissement de votre corps. Votre corps transpire pour se refroidir, mais par temps très chaud, la sueur s'évapore avant de faire son travail. Les Centers for Disease Control and Prevention préviennent que le processus de refroidissement du corps commence à échouer à 95 degrés Fahrenheit. Il est donc préférable de ne pas exécuter d'analyse. Vous devrez également tenir compte de l'humidité, car plus l'humidité est élevée, plus il fait chaud. Consultez les bulletins météorologiques et les tableaux d’indices de chaleur et d’humidité avant de commencer. Même s'il fait 85 degrés, une humidité élevée peut donner une sensation de 95 degrés. Une humidité supérieure à 60 à 70% devrait être évitée.

Considérations

Certains coureurs fonctionnent mieux à haute température que d’autres. Les coureurs qui s'entraînent régulièrement par temps chaud se sont déjà acclimatés à la chaleur. Ils auront donc de meilleures performances en général lorsque les températures montent. Indépendamment de la quantité d’entraînement, votre corps doit tout simplement travailler plus fort pour abaisser sa température corporelle. Si la température de votre corps reste élevée pendant une période prolongée, vos organes peuvent être endommagés.

Si vous venez d'une zone naturellement chaude, votre corps est plus enclin à s'exercer dans la chaleur. Néanmoins, vous devriez toujours prévoir deux semaines pour que votre corps s’acclimate à un changement de température, en particulier à mesure que les saisons changent.

Symptômes

Si vous êtes parti pour une course par temps chaud, soyez vigilant pour écouter votre corps et assurez-vous de vous arrêter s'il commence à surchauffer. Les signes d’épuisement dû à la chaleur ou aux accidents vasculaires cérébraux incluent des vertiges, des nausées, une sensation de faiblesse, une soif extrême, un gonflement des extrémités et même des convulsions. Même si vous ne commencez qu'à ressentir des symptômes bénins, il est préférable d'arrêter et de chercher des liquides et de l'ombre à des températures supérieures à 95, en particulier par forte humidité.

Précautions

Si la température est supérieure à 80 degrés, vous devrez prendre certaines précautions contre la surchauffe. Prévoyez d'augmenter votre consommation de liquide à environ une tasse toutes les 15 à 20 minutes. Si vous courez plus de 60 minutes, vous devrez passer à mi-chemin à une formule à base d'électrolyte pour remplacer le potassium perdu par la transpiration.

En matière d’équipement, ne présumez pas que moins, c’est plus quand il s’agit de courir. Le port de tissus de performance légers qui évacuent la transpiration peut vous aider à rester au frais et à vous protéger des rayons UV nocifs.

Enfin, il est important de préparer votre corps avant une course estivale. La veille au soir, chargez-vous de fruits et de légumes à forte teneur en eau et évitez l’alcool qui peut être déshydratant. Assurez-vous de prévoir du temps pour vous reposer entre les courses et sur votre parcours. Si vous avez besoin de faire une pause dans un endroit ombragé, vous pouvez toujours recommencer une fois que votre température interne a refroidi.

Des alternatives

Si vous êtes désespéré de maintenir votre régime d'entraînement par temps chaud, il est temps de déplacer vos séances d'entraînement à l'intérieur. Courir sur un tapis roulant n’est peut-être pas aussi gratifiant que de faire le tour du quartier, cela pourrait aussi vous sauver la vie quand il fait trop chaud. Ou restez chez vous et essayez un cardio-DVD pour travailler le conditionnement sans sacrifier votre entraînement. En fin de compte, courir dans des conditions de chaleur extrême ne vaut tout simplement pas le risque, alors assurez-vous de disposer de quelques alternatives parmi lesquelles choisir lorsque le mercure augmente.

Si vous ne voulez pas sacrifier votre course en plein air, une autre alternative serait de courir la nuit, après le plein air. Bien que frapper le trottoir puisse ne pas sembler idéal, cela vous permettra de continuer vos séances d’entraînement. Assurez-vous simplement d'avoir un partenaire de course dédié avec vous.

Ressources