Commentaires

Qu'est-ce que la traversée en ski?


Certains skieurs préfèrent une descente rapide, tandis que d'autres aiment se détendre et profiter du paysage tout en parcourant une plus grande partie de la pente. En hiver, la traversée est un excellent moyen de maximiser votre temps sur les pistes et de minimiser votre temps d'attente dans une ligne de remontée. La pratique de la traversée fournit un excellent entraînement pour le noyau et le bas du corps et constitue une excellente occasion de maîtriser les virages parallèles et d’autres techniques de descente contrôlée.

Définition

En ski alpin, la traversée implique de faire un aller-retour perpendiculaire à la pente. Une fois que vous avez traversé le côté le plus éloigné du sentier, vous effectuez un virage à 180 degrés et vous revenez en ski sur le côté opposé du sentier. Traverser sur des pistes faciles vous permet de parcourir une plus grande partie de la montagne à un rythme tranquille, tandis que traverser des pentes plus difficiles est un excellent moyen de garder le contrôle tout au long de la course.

Technique appropriée

Commencez à traverser en faisant face à un bord du sentier, perpendiculairement à la pente descendante, skis parallèles. Faites pivoter votre corps légèrement afin que le ski en montée soit plus en avant que le ski de descente et placez votre poids sur le ski de descente. Commencez à vous déplacer en déplaçant votre poids vers l’avant et en faisant pivoter vos chevilles vers la colline, de manière à ce que les bords intérieurs des skis soient inclinés vers la colline. Une fois que vous atteignez le bord éloigné du sentier, faites un virage parallèle et commencez à traverser dans la direction opposée.

Traversée sécurisée

Lorsque vous skiez sur une piste vide, la traversée est une méthode très sûre car elle minimise votre vélocité. Lorsque vous partagez la pente avec des skieurs qui descendent rapidement en descente droite, la traversée peut représenter un risque supplémentaire pour la sécurité, car vous risquez constamment de vous faire faucher par un missile humain. Lorsque vous tournez au bord d'une pente, jetez un coup d'œil en amont pour vous assurer que la côte est dégagée avant de commencer votre prochain parcours; de temps en temps, vous devrez peut-être arrêter ou incliner brièvement davantage de descente pour éviter de croiser le sentier d'un autre skieur. Lorsque vous traversez une pente achalandée et escarpée, il peut être préférable de prendre un angle légèrement plus vertical afin que vous vous déplaciez moins dans le sens de la circulation. Inversement, si vous vous trouvez trop vite sur une pente raide, vous pouvez rediriger vos skis vers le haut pour ralentir votre vitesse jusqu'à ce que vous repreniez le contrôle.

Effort musculaire

La traversée fournit un large éventail de muscles avec un entraînement aérobique. La mobilisation constante des muscles centraux et des jambes lors de la traversée nécessite une activité importante de la part de vos fibres à contraction lente, qui sont principalement alimentées par de l'oxygène. Les contractions musculaires explosives alimentées au glycogène que vous devez tourner à la fin de chaque parcours fournissent un avantage secondaire anaérobie et de renforcement de la force. La traversée procure un entraînement intense pour le grand fessier, en particulier pour les skieurs qui ont des difficultés à garder leurs skis parallèles. Les skieurs parallèles efficaces bénéficient de meilleurs avantages pour les muscles de la cuisse, du mollet et du quad. Les autres muscles travaillés au cours de la traversée incluent les muscles ischio-jambiers, les adducteurs, les obliques et les muscles du bas du dos.