Commentaires

Quel type de natation fonctionne le mégot?


Que vous marchiez dans l’eau ou couriez 200 mètres de papillon, la natation est un exercice complet du corps qui renforce et tonifie la plupart des groupes musculaires. Chaque mouvement dans l'eau rencontre une résistance parce que l'eau est plus dense que l'air. En conséquence, les mouvements dans la piscine sont plus difficiles pour les muscles. Un entraînement typique de la natation renforce et tonifie les muscles fessiers: le grand fessier, le grand fessier et le petit grand fessier. Comme le grand fessier est l’un des muscles les plus grands et les plus puissants du corps, il est relativement facile d’isoler ce muscle lors d’une séance de natation, ainsi que des autres muscles des fesses, pour des résultats encore plus toniques.

Kick-Butt avec le Kickboard

La planche est un excellent outil pour isoler les mouvements du bas du corps lors d’une séance d’entraînement de natation. Tenez la planche devant vous avec vos bras tendus de manière à ce que les biceps soient à vos oreilles. Cela augmente le mouvement dans les hanches et minimise les blessures et l'inconfort des épaules. Placez votre visage dans l'eau et tournez la tête pour respirer. Comptez vos coups de pied pour respirer à intervalles réguliers. Retournez sur votre dos pour le coup de dos. Les coups de pied alternatifs - style libre, dos, brasse et dauphin, tout au long de l’entraînement, à une fréquence qui vous convient: chaque tour, tous les 50 mètres ou tous les 100 mètres. Concentrez-vous sur le mouvement de la hanche pour isoler et travailler les muscles de vos fesses.

Exercices de frappe

Les exercices de frappe offrent une alternative à l’utilisation d’une planche et soulagent la répétition lors d’une séance de natation. Un exercice de frappe efficace pour chaque coup consiste à nager une longueur de la piscine sous l’eau avec vos bras bien ajustés: les bras étendus avec le biceps par les oreilles, le poignet sur le poignet et la main sur la main. Poussez le mur sous l'eau et positionnez vos bras. Commencez à donner des coups de pied pour optimiser l’élan de la poussée du mur. Alterner les longueurs avec le style libre, la brasse et le coup de pied du dauphin. Montez dans les airs si nécessaire et replongez sous pour finir le tour. Nager sous l'eau vous apprend rapidement à faire des mouvements de jambes efficaces et incite à frapper fort et rapidement.

Ton avec de l'eau piétonnante

Le simple fait de marcher sur de l'eau est une utilisation exigeante des muscles fessiers - augmentez l'impact de cet exercice simple avec un peu de concentration. Marchez dans l’eau en tenant une jambe droite devant votre corps pendant cinq à dix secondes, puis changez de jambe. Une autre méthode consiste à soulever votre torse aussi haut que possible de l'eau aussi longtemps que vous le pouvez, généralement quelques secondes. Tenez vos bras au-dessus de vous pour créer un isolement plus intense du travail dans la jambe et les fesses.

Ailerons pour plus de résistance et de résultats

Nager avec des nageoires crée une plus grande surface de résistance. Les exercices de résistance sont l’un des meilleurs moyens de développer les muscles et le tonus. L'intégration des palmes dans votre entraînement de natation offre non seulement de la variété, mais également des résultats. Utilisez des palmes avec une planche de protection, des exercices de frappe et même pour semer l’eau. Lorsque vous ajoutez des nageoires, ajoutez-les lentement. Les ailerons peuvent provoquer des crampes et plier vos chevilles au-delà de votre amplitude de mouvement habituelle. Si vous sentez un début de crampe, arrêtez-vous, tenez la corde ou le caniveau et retirez votre aileron. Tirez vos orteils vers l'arrière pour soulager la crampe et mettez vos ailerons de côté pour le reste de l'ensemble.